Françoise Arlaud

Françoise Arlaud découvre le monde des perles anciennes et prend conscience de leur importance dans la traite négrière au cours d’un séjour de plusieurs années sur l’île de Gorée au Sénégal. A son retour en Suisse, elle prolonge cette passion en créant des bijoux à partir de divers matériaux jusqu’à ce qu’elle découvre la magie de la fabrication des perles en verre.

L’influence africaine est nettement perceptible dans les bijoux de Françoise Arlaud qui n’hésite pas à incorporer des éléments du cru dans ses créations.

Lors d’un cours de perfectionnement de fabrication de perles en Suisse alémanique, elle rencontre Sophie Mottier

Comments are closed.